Evangéliaire d’Averbode, Sacrifice d’Arbraham et Moïse et le serpent d’airain


De par son style, son iconographie et certains aspects techniques, l’Évangéliaire d’Averbode se rattache à un groupe de manuscrits de luxe, mis en œuvre dans le diocèse de Liège dans la seconde moitié du XIIe siècle et destinés à des monastères de l’ordre des Prémontrés. Il est orné de grandes enluminures à l’iconographie complexe.

Evangéliaire d’Averbode, Sacrifice d’Arbraham et Moïse et le serpent d’airain, manuscrit sur parchemin, région mosane, XIIe siècle, ms 363.

Partager cette image