Illustrés de 167 gravures et 160 culs-de-lampe par Armand de Rassenfosse, cet ouvrage a été tiré à 115 exemplaires. Celui de l’Université a appartenu à l’imprimeur liégeois et ami de Rassenfosse, Auguste Bénard. La qualité exceptionnelle des gravures est due à la diversité et à l’association des techniques utilisées (vernis mou, aquatinte, gravure au sucre, …) par Rassenfosse.

Charles Baudelaire, Les fleurs du mal, Paris, pour les Cent bibliophiles, 1899, R1145C.

Partager cette image