Un obus dans les collections de paléontologie ?


Eclats d'obus Paléo Photo Martine Lambricht

L’Université de Liège comprend rapidement, peu après sa création en 1817, que la paléontologie va devenir un vecteur crucial de notre compréhension du monde. Plusieurs chercheurs et professeurs constituent donc, d'abord chacun dans son coin, puis de façon unifiée, de vastes collections de fossiles du monde entier. Ces pièces viennent de collecte sur le terrain, mais aussi d'achats et d'échanges avec d’autres institutions.

Cette épopée continue d'ailleurs aujourd'hui. Le service de paléontologie de l'ULiège détient désormais des collections qui comptent plus d’un million de spécimens et continuent à s'agrandir. Ce sont les plus grandes de Belgique, après celles de l’Institut Royal des Sciences Naturelles ! 

Mais durant la première guerre mondiale, Liège est bombardée, et particulièrement le centre-ville. Or c'est précisément au centre-ville, dans le bâtiment principal de l'Université, place du 20-Août, qu'est alors situé le service de paléontologie... et son musée.

bombardements

Photos de deux salles de paléontologie en 1914 ©ULiège Library

Les scientifiques n’hésitent pas : il faut protéger les fossiles ! Immédiatement, ils tentent de mettre les collections à l'abri, ils démontent même plusieurs meubles en chêne, pour recouvrir les vitrines de fossiles avec de grands panneaux...

Après les bombardements, il faudra bien constater que malgré leurs efforts, les dégâts sont considérables. En explorant les salles partiellement détruites, pour les remettre en état, autant que faire se peut,  on découvre dans les décombres des fragments d’obus allemands.

Alors, les chercheurs prennent un de ces petits cartons pré-imprimés qu'ils utilisaient alors pour inventorier chaque pièce de la collection. Avec un humour qui atteste de leur force de caractère en ces temps difficiles, ils y inscrivent les données d'identification comme pour tout fossile de la collection : les noms de genre (Éclats d'obus),  d’espèce (allemand),  l’âge géologique (août 1914)... 

Eclats d'obus photo Martine Lambricht

 

Les collections de paléontologie

 

Photos ©Martine Lambricht

modifié le 03/02/2023

Partager cette page