Exposition monographique

Un journal intime

Les oeuvres de Serge Delaunay


Info

Dates
Jusqu'au 22 mars 2024
Location
Trinkhall Museum
Parc d’Avroy
4000 Liège
See the map
Schedule
Exposition accessible du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00. Fermé le lundi

Pendant plus de quarante années, Serge Delaunay  a tenu un journal détaillé. En résulte la chronique au quotidien du monde tel qu’il va, tel qu’il sera, tel qu’il conviendrait qu’il soit et tel que l’artiste en reçoit l’écho

Pendant plus de quarante années, Serge Delaunay (1956-2021) a tenu le journal de ses émotions, de ses vérités, de ses éblouissements, de ses obsessions. Ce sont des milliers de dessins et de pages lentement calligraphiées, des statues de terre également, la chronique au quotidien du monde tel qu’il va, tel qu’il sera, tel qu’il conviendrait qu’il soit et tel que l’artiste, à sa table de travail, en reçoit l’écho – les mots, les promesses, la musique, les figures, les alignements mystérieux. Un jour viendra, c’est sûr, où tout sera parfaitement agencé, les autos, les rouages, les moteurs, les fusées, les planètes, les étoiles et les galaxies, les mondes qui se croisent et les corps enlacés, une seule immense machine, d’un extrême raffinement, d’une inconcevable complexité, génératrice, enfin, de tous les désirs accomplis.

Serge Delaunay, futuristement vôtre

Né en 1956, Serge Delaunay intègre les ateliers du Centre Reine Fabiola, à Neufvilles, à l’âge de 22 ans. Il y assemble des dynamos, mais un des responsables du Centre s’aperçoit que Serge Delaunay recouvre de dessins les bords de son établi. Ces dessins retiennent l’attention au point qu’un atelier arts plastiques est mis en place. Serge Delaunay le fréquentera jusqu’à son décès, en 2021.

La fabrique des images de Serge Delaunay est rythmée par les actualités, entendues à la radio – qui ne se tait jamais – ou lues avec avidité dans divers quotidiens, Le Figaro en tête. Les magazines spécialisés fournissent eux aussi à l’artiste un terreau où germent fusées, astéroïdes, planètes et autres véhicules du futur.

La production de Serge Delaunay, se déployant pendant près de quarante ans, se décline en deux et trois dimensions : les dessins, majoritairement en noir et blanc, répondent aux sculptures de terre cuite. Et inversement. Les textes occupent également une place importante et dénotent le plaisir de l’artiste à jouer avec la langue, à inventer les termes manquants, mais combien nécessaires, pour nous donner des nouvelles du monde.

Un musée partenaire

Le Trinkhall museum, auquel plusieurs membres de la communauté universitaire sont étroitement associés*, a tissé des liens avec le Pôle muséal & culturel de l'Université de Liège.

*Maud Hagelstein (membre du comité scientifique & collaboratrice)
Carl Havelange (Directeur artistique)
Amandine Servais (Coordinatrice et responsable recherche)
Lucienne Strivay (membre du comité scientifique & collaboratrice)
Jean Winand (membre du comité scientifique)

en savoir +

Share this event