Préservation des espèces

Programme de réintroduction de la rainette verte en Wallonie


imgActu

L’équipe de l’Aquarium-Muséum Universitaire de Liège soutient le pôle Raînne de Natagora dans son programme de réintroduction de la rainette verte en Wallonie. 

C

e petit amphibien vert pomme, autrefois présent dans la majorité des régions en Wallonie, a disparu du sud du pays à la fin des années 1980.

L'uniformisation des paysages ruraux a conduit à la destruction des habitats naturels des rainettes vertes, notamment les mares agricoles, les privant ainsi de leurs lieux de reproduction et de vie, ce qui a contribué à leur disparition.

De vastes étendues avec une végétation variée, des buissons denses, des arbres, ainsi qu'un réseau étendu de mares peu profondes sont des habitats naturels dont la rainette verte à besoin pour assurer sa survie. Les récents aménagements effectués dans diverses réserves naturelles ont permis de restaurer les petites maisons de nos amies vertes. 

En collaboration avec d’autres acteurs, le pôle Raînne de Natagora lance un ambitieux programme de réintroduction de la rainette verte sur quatre sites wallons. En 2022, quelques milliers de jeunes rainettes ont déjà été relâchées mais l’association souhaite poursuivre ses efforts et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.   
L’objectif de Natagora :   

  • Élever et relâcher 7000 jeunes rainettes en 2 ans.
  • Obtenir les premières reproductions naturelles en 2024 et 2025.
  • Établir plusieurs populations viables en Wallonie avant la fin de la décennie.

Mi-avril, avec l’aide de l’association Natuurpunt, des pontes de rainettes seront collectées dans plusieurs populations florissantes des provinces du Limbourg et d’Anvers. Ces pontes seront mises en élevage chez différents partenaires dont fera partie l’Aquarium-Muséum. 

En 2024, nous allons accueillir plusieurs centaines de petits œufs qui seront installés dans des aquariums adaptés à leur besoin. Notre mission ? Accueillir ces petits amphibiens en les nourrissant, en effectuant les changements d’eau mais également en surveillant leur évolution. 

Le processus d’élevage se fait en deux phases à commencer par la phase aquatique dans laquelle nous disposerons les pontes dans des aquariums. Une fois la période d’éclosion terminée, le développement des têtards commence et donne progressivement le top départ à la deuxième phase : la phase terrestre en aqua-terrarium/terrarium.

La phase terrestre en aqua-terrarium débute au moment où nos petits têtards commencent à sortir de l’eau pour entamer une nouvelle vie terrestre. Bien que leur nouvelle maison ne contienne que quelques centimètres d'eau, nous devrons être particulièrement vigilants durant cette période de transition entre la phase aquatique et la phase terrestre, puisque les têtards pourraient se noyer. C’est ce que nous appelons le stade critique. La métamorphose se poursuivra dans un terrarium jusqu’à ce que les rainettes atteignent le stade adulte pour que nous puissions ensuite les relâcher, avec l’aide de Natagora, dans les lieux prédéfinis. 

Cette mise en élevage est destinée à assurer aux têtards un taux de survie nettement plus important que s’ils étaient directement relâchés dans la nature. De plus, nos visiteurs auront la chance de pouvoir assister aux différentes étapes de leur évolution. Dès lors, des displays seront installés au cœur même de notre aquarium, de quoi sensibiliser le public à cette cause qui mobilise notre équipe. D’autant plus que les premières opérations ont porté leurs fruits puisque le chant des rainettes mâles a été entendu à plusieurs reprises en 2023, de quoi nous montrer que la réintroduction fonctionne !

Bien plus qu’un "simple" projet de réintroduction, celui-ci nourrit également l'espoir que, grâce à cette espèce évoluant à la fois dans les milieux aquatiques et terrestres, les efforts de conservation et les initiatives de protection de ces habitats seront renforcés. Cela profitera non seulement à la rainette verte, mais également à une multitude de plantes et d'animaux qui en dépendent.

 

EN SAVOIR +

 

Afin de soutenir ce programme de réintroduction, l’Aquarium-Muséum a décidé de mettre en place la Flashnight “Tattoos & Têtards". 

Durant cette nocturne, plusieurs artistes seront présents à l’Aquarium pour réaliser des flashs tattoos exclusifs, sur le thème des amphibiens et de la faune aquatique. Chaque tatouage réalisé contribuera au financement du programme de réintroduction de la Rainette Verte en Wallonie mais participera également à l’alimentation de notre fond de conservation. 

 

 

Rainettes vertes Aurélie Robise

Ponte de raînette verte et tétard de raînette verte - Photos d'Aurélie Robise

Partager cette news